Notre Père

      Lors de leur dernière assemblée plénière fin mars, les évêques de France ont décidé que la nouvelle traduction du Notre Père sera adoptée officiellement le premier dimanche de l’Avent, soit le 3 décembre prochain.
       Cette nouvelle traduction prévoit une modification de la sixième demande qui ne sera plus « Et ne nous soumets pas à la tentation » 
mais « Et ne nous laisse pas entrer en tentation ».


Notre Père, qui es aux cieux,
que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
 Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
                                Pardonne-nous nos offenses,
                                     comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.
                                Et ne nous laisse pas entrer en tentation
                                   mais délivre-nous du Mal.
                        Amen

                               Notre Père en Araméen, langue du Christ
                               Awoun douèshméïa,
                          Nèth (q)radash(e) shmarh
                      Tété merkouzarh
                    Névé sévianarh
                        Eikén en douèshméya abb’hara
                       Haoul’ann lar’man-sourane èn’yomana
                     Ouérsh’ourl’ann houbènn ou arbarènn
                    Eikén ann-ap nann shouaria faïawénn
                         Oulla tal’ann in tçiona

                     Ella-pass’ ann èn bicha