Roscoff, 16 juillet 2017, pardon de sainte BARBE

           Le Pardon de saint Barbe à Roscoff est célébré traditionnellement le 3° dimanche de juillet. C’est donc tout naturellement que ce dimanche 16 juillet la procession partie du phare à 10h30 a rejoint le promontoire de la chapelle avec les croix et bannières des paroisses avoisinantes.
      Et c’est une assistance recueillie qui a suivi le messe du pardon concélébrée cette année par le Père Bertin ADOU et le Père Rodrigue
Le culte de Sainte Barbe est ancré au cœur des Roscovites.
Quelle en fût l’origine ? Il est effectivement  surprenant, qu’il soit rendu hommage et louanges à cette extrémité de la terre, à une sainte née si loin, sur les confins de la mer de Marmara . Nos ancêtres élevèrent à la Sainte, sa chapelle voici plus de 300 ans et la bâtirent sur ce rocher situé à l’Est de leur Cité, de telle sorte que lorsqu’ils tournent les yeux, c’est vers le Soleil Levant, vers la naissance du jour qui dissipe les ténèbres, vers l’espoir.
        Lorsque les Johnnies partaient pour l’Angleterre    sur des voiliers, au sortir de la passe de Rannic et de Bloscon, le pavillon montait trois fois au mat d’artimon pour saluer la Sainte, tandis que sur le pont, les compagnons chantaient à pleins poumons : « Kanomp gant joa, meuleudi da Santez Barba ».Chant d’adieu et de confiance. Et lorsque la côte s’estompait et que le Johnny cherchait à reconnaître encore dans la grisaille, un coin de terre aimée, un dernier point lui apparaissait détaché : SAINTE BARBE. 
C’houi zo en Nenv, hor patronez ;
D’lec’hit ar feiz en hor parrez
Goulennit ma chomomp bepred
Gwir Vretonned, pennou kalet .          (Allan)